Jeux théâtraux

Travail sur les émotions

Objectifs

C'est normal
Montrer à l’enfant que la peur, l’anxiété, la panique, la tristesse, la colère, la honte, la culpabilité, la joie … sont des émotions ou des formes d’émotions que tout le monde peut éprouver et qui sont normales face à certaines situations. [rajouter que émotions sont nécessaires pr une bonne adaptation]

Mon comportement est-il adapté?
Elles entraînent un type de comportement particulier et peuvent générer l’évitement, l’agressivité … [voir plus loin sympa empa anti …] qui accroît à son tour l’émotion de départ liée à la situation : le cercle vicieux est enclenché… et peut se révéler délétère si l’enfant ou l’adulte ne parvient pas à faire ” descendre la pression ” ; c’est pourquoi un travail sur la reconnaissance des émotions est si important.
Accepter
L’objectif n’est pas de vouloir faire disparaître les émotions mais de les accepter et de mieux les gérer notamment en prenant de la distance et du recul. En bref, c’est l’excès qu’il convient de diminuer car il génère souvent des comportement peu ou pas adaptés voire nocifs pour soi-même ou pour l’entourage.

Démarche

  1.  ressentir et quantifier physiquement et mentalement le message émotionnel
  2. l’identifier
  3. l’accepter
  4. l’exprimer

Le ressenti corporel de l’émotion : avant le jeu de rôles, évoquer des situations, des souvenirs et ce qu’on ressentait à ce moment là (rougissements, tremblements, cœur qui s’accélère, tachycardie, oppression au niveau du thorax, sueurs, boule au ventre, genoux qui flageolent, agitation, tension dans les muscles…) ; au moment du jeu de rôles, essayer de ressentir corporellement les émotions d’un personnage 

Les enfants savent très bien décrire ce qu’ils ressentent quand ils ne se sentent pas bien, et il est intéressant de leur fait lister leurs symptômes chacun à tour de rôle. [jeux physiques à faire ? tendre détendre par exemple ]

En bref

L es élèves élaborent ensemble un court scénario à partir de courtes histoires lues précédemment puis ils jouent une petite scène en occupant successivement tous les rôles. En proposant aux enfants de jouer successivement tous les rôles, ils sont encouragés à se mettre à la place de l’autre, ce qui soutient le développement de l’empathie. Grâce à des histoires bien choisies portant notamment sur les émotions ressenties par les personnages, ces jeux théâtraux permettent aux enfants d’acquérir une distance critique par rapport à leurs propres émotions et à celles des autres en se les appropriant et en les transformant pour en faire l’objet de leur propre création. Ce travail sur les émotions – les reconnaître, les nommer, les exprimer – peut favoriser un climat apaisé dans les écoles et dans les classes.
Close
retour haut de page